menu

La pénurie de puces électroniques affecte la production automobile

La pénurie de puces électroniques affecte la production automobile

Juste au moment où l'industrie commençait à se remettre des arrêts dû au COVID-19, une nouvelle perturbation de la chaîne d'approvisionnement se profile à l'horizon : une pénurie mondiale de puces semi-conducteurs.

Selon Bloomberg, les constructeurs automobiles pourraient perdre jusqu'à 61 milliards de dollars de revenus. Des entreprises comme Ford, Audi, Volkswagen, Toyota, Nissan et Fiat Chrysler ont déjà dû arrêter leur production ou même fermer des usines pour le moment. On s'attend à ce que davantage d'entreprises soient touchées par le manque de puces informatiques, car elles sont vitales pour une multitude d'applications telles que les systèmes d'assistance.

Que s'est-il passé ?

La principale raison de la pénurie ? Les principes de production JIT/LEAN (juste à temps) dans l'industrie automobile semblent être - au moins en partie - le principal problème. Au moment où les fournisseurs de pièces automobiles ont réalisé qu'ils leur manquaient des dizaines de microprocesseurs nécessaires pour chaque voiture, les fabricants de puces étaient déjà surchargés de demandes de semi-conducteurs pour les téléphones portables, les consoles de jeux et les ordinateurs que les clients bloqués à la maison achetaient en grand nombre.

Les fabricants de puces insistent sur le fait que l'obsession de l'industrie automobile pour les faibles stocks est à blâmer. Les fabricants de voitures et de pièces détachées rétorquent que les fabricants de semi-conducteurs ont favorisé les entreprises d'électronique grand public parce que ces produits leur procurent l'essentiel de leurs bénéfices - une allégation que les fabricants de puces nient. Peu importe qui est en faute, peu de gens s'attendent à ce que le goulot d'étranglement se résorbe avant l'été, et certains disent qu'il durera jusqu'à l'automne.

Que faire ?

Nous pensons que le nombre de voitures disponibles sur le marché restera faible dans les prochains mois, jusqu'à ce que la pénurie de puces soit résolue. Combiné au fait que la production se remettait encore des premiers arrêts de production, cela pourrait entraîner un véritable rétrécissement du marché.

Cela semble contre-intuitif, mais malgré l'impact économique sévère des mesures de distanciation dû au COVID, il semble que le moment soit venu d'investir dans les stocks. Et ne pas commettre la même erreur que les fabricants en maintenant leurs stocks (de production) à un niveau bas. Sans voitures disponibles à la vente, le rebond économique attendu suite aux allègements des mesures anti COVID sera encore plus difficile pour de nombreux détaillants automobiles.

Tout bien considéré, nous avons décidé à Network4Cars, de continuer à investir dans nos stocks, avec une variété de marques et de modèles. C'est une manœuvre essentielle, car nous devons et voulons être prêts à servir nos clients lorsque les marchés reviendront à la (nouvelle) normale.

N'hésitez pas à consulter nos voitures disponibles sur notre site web. N'oubliez pas de consulter nos offres hebdomadaires ou de vous abonner à la lettre d'information si vous ne recevez pas encore ces offres.

L'article complet sur Bloomberg.com est disponible ICI

Comment nous fonctionnons

Découvrez notre procédure de commande étape par étape.


Susceptible de vous intéresser

La production de voitures a été fortement impactée à cause du COVID-19, mais va redémarrer
17-4-2020
Les fermetures des usines européennes à la suite de la crise COVID-19 ont entraîné une énorme perte de production.
When business as usual becomes unusual
23-3-2020
First of all we hope you, your family members and employees are doing well. We live in unprecedent times and realize that the Corona-crisis has an impact on you personally.  The whole situation creates uncertainty and will mean new challenges and dilemmas, which we have to face together.
La confiance des consommateurs dans le secteur automobile augmente
29-5-2020
Lentement, mais sûrement, nous constatons une reprise de l'industrie automobile dans les pays où le confinement a été assoupli.
Du NEDC au WLTP : des valeurs d'émission plus élevées, allons-nous payer plus ?
06-5-2020
Non pas nécessairement, car les voitures d'aujourd'hui ne sont pas soudainement beaucoup plus polluantes. Pourtant, depuis septembre 2017, leurs émissions de CO2 sur le papier sont plus élevées. Comment cela est-il possible ?
En vous abonnant, vous nous autorisez à utiliser vos données pour vous tenir informé de l’actualité et des offres de Network4cars.

www.network4cars.com utilise des cookies pour améliorer le site Web, pour analyser et s'assurer que vous voyez des publicités pertinentes. En cliquant sur ce message ou en continuant à utiliser ce site, vous acceptez cela. Si vous souhaitez plus d'informations sur les cookies et leur utilisation, veuillez consulter notre politique en matière de cookies.

 N’accepte PAS les cookies